L'Homme nouveau

 

Historique

1946

Le Père Marcellin FillèreFondé par le mouvement Pour l’Unité, sous l'impulsion du Père Marcellin Fillère et de l'abbé André Richard, L'Homme Nouveau paraît avec la devise : « Défend la seule cause de Dieu. » Une structure indépendante est adoptée : une société coopérative, les Editions de L’Homme Nouveau, dont les associés sont les membres du mouvement pour L’Unité. L’objectif du journal est d’offrir un regard catholique sur l’actualité religieuse, politique, sociale et culturelle et de soutenir la vie spirituelle.

 

L'abbé Richard1949

A la mort accidentelle du Père Marcellin Fillère, l'abbé André Richard assume la direction de L'Homme Nouveau.

 

1962

Marcel ClémentLe philosophe Marcel Clément devient rédacteur en chef puis directeur. Il suit à Rome le déroulement du Concile et s’en fait le pédagogue auprès des catholiques français. Sous son impulsion, le journal se développe fortement, mène de grandes enquêtes et offre au public catholique français un ancrage de fidélité au Saint-Siège : cum Petro in Christo. Il est le seul journal français à publier dans chaque numéro les textes romains

 

Georges Daix1998

Marcel Clément se retire (il décédera en 2005). Le journaliste Georges Daix assure la transition, avant de laisser la place fin 2000 à Denis Sureau, 42 ans, éditeur et journaliste. Nommé rédacteur en chef en avril 2001, Philippe Maxence, 36 ans, écrivain et journaliste.

 

Denis Sureau, président de L'Homme NouveauPhilippe Maxence, rédacteur en chef2002

Lancement d'une nouvelle formule du journal et de vastes campagnes de promotion.

 

2006

L’Osservatore Romano choisit L’Homme Nouveau pour la promotion exclusive de son édition française.

 

2007

Lancement d’une activité d’édition de livres (12 titres par an) : histoire, théologie, liturgie, littérature, témoignages…

 

2008

Avril : Lancement d’une nouvelle formule : format plus maniable, typographie plus lisible, usage systématique de codes couleur. Réintégration dans le journal des pages culturelles du magazine (livres, théâtre, expositions, musique..) et nouvelles rubriques pour la vie spirituelle.  

Juin : Lancement n’un nouveau site web intégrant un blog et une boutique.

 

Les Editions de L'Homme Nouveau

 

Les Editions de L’Homme Nouveau ont la forme juridique de société coopérative anonyme. Le capital (400 000 €) est détenu par 1200 associés : personnes physiques et personnes morales (notamment plusieurs abbayes bénédictines). Ce statut garantit son indépendance et permet d’augmenter facilement le capital.

 

 

Le chiffre d’affaires (un million d’euros) est réalisé à partir de quatre activités distinctes :

 

Presse : publication du journal bimensuel L’Homme Nouveau (10 000 abonnés).

 

Edition : Enquête sur L’Esprit de la liturgie (à la demande expresse du cardinal Joseph Ratzinger, qui lui a donné une préface), La véritable histoire des Cristeros (Hugues Kéraly), Etre consommé (William Cavanaugh),  Guide des écoles catholiques etc. Les livres sont diffusés dans plus de 500 librairies par un diffuseur indépendant, la Serdif, qui diffuse les livres et journaux de 40 éditeurs catholiques français.

 

Publicité et courtage de fichiers.

 

Diffusion officielle de l'édition française de L’Osservatore Romano (journal du Pape).

L’Homme Nouveau emploie 10 salariés (et autant de journalistes pigistes réguliers) dans les bureaux dont il est propriétaire (390m² dans le XVe arrondissement de Paris, entièrement rénovés en 2003).

 

 

haut de page