Ecole Saint Projet ( 33)

HAUT

Créé par des parents soucieux de l'éducation de leurs enfants, le Cours Saint- Projet entend s'appuyer sur l'enseignement de l'Eglise et des éducateurs chrétiens comme Saint Jean- Baptiste de la Salle ou Saint Jean Bosco.

Il développe à cette fin Trois axes de réflexion:

- Le premier est basé sur la Sainte Ecriture adoptant pour devise de l'établissement la

phrase de Saint Jean : "La vérité vous rendra libres".

- Le deuxième est attaché à l'enseignement de l'Eglise et suit les conseils du Pape Pie XII dans Divini Illius Magistri : "L'éducation chrétienne embrasse la vie humaine sous toutes ses formes : sensible et spirituelle, intellectuelle et morale, individuelle, domestique et sociale, non certes pour la dominer en quoi que ce soit, mais pour l'élever, la régler, la perfectionner d'après les exemples et la doctrine du Christ".
- Le troisième, enfin, témoigne de notre conscience de l'importance de former nos enfants au monde qui les entoure, et les attend, et prend pour siens les mots du Pape Benoît XVI du 8 février 2007 :

"Comme l'éducation aux médias exige la formation à l'exercice de la liberté,c'estune tâche exigeante[...]. A la lumière de la vérité, la liberté authentique s'éprouve comme réponse définitive au "oui" de Dieu à l'humanité, qui nous appelle à choisir [...] tout ce qui est bon, vrai, et beau. C'est alors que les parents, comme gardiens de cette liberté, tout en donnant progressivement à leurs enfants une plus grande liberté, les initient à la joie profonde de la vie".

Un contenu pédagogique cohérent

Retenons particulièrement les trois points soulignés par Benoît XVI : l'éducation à la liberté, et de façon progressive, l'éducation au vrai, au bien et au beau, et enfin la joie profonde de la vie.

a) L'éducation à la liberté ne peut se faire sans l'acquisition de méthodes de travail rigoureuses. Ce sont ces méthodes, et ces méthodes de travail seulement, que nous "imposons" à nos élèves... Cela passe, pour le primaire, par l'apprentissage de la lecture par une méthode dite "syllabique", l'analyse grammaticale et logique, qui développe les facultés de raisonnement, tant dans les matières littéraires que scientifiques. Par la suite, nos collégiens sont progressivement initiés à l'étude de textes et de documents, apprenant ainsi à résumer, puis à expliquer, pour véritablement disserter à la fin de leur cursus. En sciences, ils apprendront à construire un raisonnement, à démontrer avec rigueur et à justifier ses réponses. Ce travail est essentiel pour la suite des études du collégien tant pour les matières littéraires que pour les scientifiques.

b) Le sens du vrai et du bon est transmis par une instruction religieuse dans toutes les classes, où l'importance de cette matière est primordiale et clairement définie. Elle demande aussi à tout le corps professoral d'adhérer à l'enseignement de l'Eglise. Ce vrai est l'objet premier de l'intelligence. Ainsi, l'enfant a besoin de réponses à ses pourquoi et se bonifie de cette manière. La vérité est la préoccupation première de l'homme et il n'y a pas de raison de croire que ce qui nous est enseigné est de l'ordre de l'opinion ! Sans entrer dans un débat philosophique, il y a des vérités surnaturelles mais également des vérités naturelles auxquelles les enfants ont droit.

c) Le sens du beau est donné grâce à l'enseignement de l'art, et notamment la musique. Le chant est donc le point de départ de la formation proposée. Les collégiens découvriront quant à eux l'histoire de la musique et certaines grandes œuvres classiques.

Un personnel motivé et compétent

Embrassant "la vie humaine sous toutes ses formes", tant "intellectuelle" que "sociale et domestique", cette instruction est dispensée par des adultes en parfaite communion à notre projet.

a) A commencer par les nombreux bénévoles, qui assurent l'encadrement (sorties notamment), la gestion des locaux (ménage, bricolage...), la comptabilité, le secrétariat... Tous ont pour souci premier de transmettre par l'exemple de leur dévouement les valeurs chrétiennes de justice et de charité.

b) Le corps enseignant comprend des institutrices ayant l'expérience des enfants, et qui ont accepté, en plus de leur cursus universitaire, le principe d'une formation continue, pour enrichir leurs compétences, et suivre les derniers résultats de la recherche scientifique sur le cerveau humain (lecture, calcul, image...).

c) Le collège, qui en est à sa 5° année, puisqu'il existait déjà en 2002 sous le nom de "Collège Pacelli", bénéficie d'un noyau de professeurs diplômés ayant acquis une réelle expérience de l'enseignement, qu'ils apportent aux "novices" par une concertation pédagogique constante.

De plus, conscients des très petits moyens de notre établissement (voir la rubrique "Nous aider"), tous ont accepté de transmettre leur savoir à titre bénévole, donnant eux aussi une dimension supplémentaire à ce collège, porté par le dévouement et la charité.

La preuve par les faits.

Enfin, concluons que les rires des enfants dans la cour de récréation affirme que cette éducation méthodique, qui demande aux parents et aux professeurs un réel investissement apporte dès maintenant aux enfants la "joie profonde de la vie" dont parle notre Saint Père, sans pour autant les enfermer dans un monde "virtuel": ils ne sont chez nous que de passage, et nous mettons tout en œuvre pour leur avenir, qui se construit chez nous, mais se réalisera hors nos murs.