Les Catéchèses d'Hermas

 

Les Catéchèses d'Hermas 

La puissance de la prière confiée aux enfants du monde

La monstruosité des pseudo-valeurs donne à soupçonner que ce monde marche à l'envers.


De fait, c'est une chose que le chrétien, mieux que quiconque, est à même de percevoir. Tout simplement parce que les Evangiles lui montrent qu'il en est bien ainsi.

Les Béatitudes expriment magnifiquement que ce que ce monde compte pour rien peut être ce qui, dans la réalité qui a pour soi le sceau du Créateur, compte le plus. Et inversement. Le bonheur, ainsi, n'est pas ce qu'en indiquent nos rêves ou nos prétentions, mais le don reçu de Dieu nous invitant à vivre selon notre vocation éternelle. L'heureux peut être celui qui pleure, celui qui a faim et soif de justice, le persécuté à cause de son Nom.

Saint Vincent de Paul, parlant selon et au coeur de cette même réalité, pouvait aussi dire, contre toute apparence, que les pauvres sont les maîtres des riches.

Nous vivons les pieds en l'air, la tête en bas, jusqu'à en dévorer parfois la boue, et nous croyons avoir le ciel au-dessus de nos têtes et les pieds bien sur terre. En réalité, souvent, nous vivons à l'envers.

Certains événements, certains messages viennent parfois nous le révéler, et le sang nous monte soudain à la tête. Nous nous trouvons alors ridicules, non sans quelque raison, de nous découvrir les pieds tendus vers la lune.

Dans l'Evangile, la Sagesse Eternelle - elle qui voit par les causes les plus hautes, selon la véritable architecture des choses, celle qui est à l'endroit - se plaît à basculer ainsi le miroir. Qu'on se souvienne de cet épisode où, coupant court à l'agitation et au sérieux de ses disciples, qui écartent de lui quelques enfants, Jésus leur enjoint de les laisser s'approcher. La Tradition chrétienne a toujours interprété ce propos comme l'indication d'une voie particulière, préférentielle.

Le miroir en effet s'inverse : Jésus nous met en demeure de laisser le pas aux petits et nous manifeste, par la même occasion, que le grand n'est pas celui qu'on pense. Le Petit Prince, qui est petit et pourtant prince, c'est-à-dire, au sens propre "premier", exprime magnifiquement le message, qui s'étonne du sérieux ridicule des adultes et des caricatures qu'il en rencontre.

Qu'est-ce qu'être petit et qu'est-ce qu'être grand ? Qu'est-ce qu'être premier quand Jésus annonce que les premiers seront les derniers ? Et qu'est-ce en ce monde qu'être dernier, ou qu'être premier ? Comme nos jugements sont courts en ce domaine ! Il paraît que pour voir les choses à l'endroit il nous faille toujours être pris de quelque manière à contre-pied.


*
*          *

Nous en savons cependant assez pour ne pas ignorer que le coeur et le regard et la prière d'un enfant - dans le fond, n'est-ce pas tout un ? - peuvent recéler des trésors incalculables. Nous en savons assez pour ne pas ignorer que cette prière touche le coeur de Jésus de façon originale, unique. C'est assez pour la respecter profondément et la cultiver, comme un don précieux.

C'est pourquoi il nous est agréable ici de recommander chaleureusement l'initiative d'un mouvement qui s'intitule :  "Avec Marie les enfants prient pour la paix et les vocations", avec lequel, avec joie, nous établissons ici un lien.

Selon  la présentation qui vient de nous en être communiquée, ce mouvement :

"propose dans le monde entier aux enfants et jeunes, prêts à s'engager, de prier, au moins un "Je vous salue Marie", une fois par mois, à une date donnée, chez eux, en famille, avec leurs amis, dans leur paroisse ,  pour la cause de la Paix et des vocations.

Il leur suffit de s'inscrire sur le SITE INTERNET du mouvement.

Les groupes peuvent nous envoyer les noms et âge par mail.

Chaque mois, ils reçoivent un mail de rappel.

Chaque mois, leurs noms sont donnés au Pape Benoit XVI qui les porte dans sa prière; ces enfants sont, pour lui, un soutien spirituel et moral important.

Actuellement plus de 1300 d'enfants et jeunes de 27 pays se sont inscrits en six mois

Sur le site, vous pouvez retrouver le projet, les mouvements et pays participants, les prénoms des enfants ... 

Le site a également mission de créer une "Famille" en permettant aux enfants de se connaitre, d'un bout à l'autre de la terre, et de leur offrir des supports spirituels (coloriages, prières, ..). Nous allons créer une page pour chaque pays sur laquelle les enfants pourront parler aux autres enfants de leurs pays. Nous mettrons une bande sonore, sur laquelle nous pourrons entendre les enfants chanter et prier dans leurs langues.

De nombreux enfants inscrits vivent  dans un climat de guerre et de tension. C'est un très grand réconfort pour ces enfants de savoir qu'ils sont soutenus par la prière, et qu'il peut  y avoir un lien spirituel et d'amitié entre les enfants et jeunes du monde entier.

Un enfant, qui apprend à s'engager aujourd'hui, est un enfant qui apprend à aimer l'Eglise, et qui saura s'y engager demain. Il va acquérir très vite le sens des autres, le sens et l'importance de la prière dans la Communion des Saints.

Pouvez-vous nous aider à diffuser de projet  aux enfants et leurs familles, qui vous entourent, pour que ces enfants toujours plus nombreux, soient avec la Vierge Marie, des sentinelles de lumière et de paix, aux quatre coins du monde.

 "Est-ce que  le trésor de l’Eglise n’est pas désormais la prière des enfants ?"   "Si nous pouvons tenir debout c'est grâce à ces plus petits qui sont les trésors de l'Eglise et qui nous soutiennent".

*
*          *

"Se tenir debout" : tel est notre enjeu, pour le temps et pour l'éternité.

Une très belle initiative que nous vous recommandons, en exprimant toute notre amitié à ses propagateurs.

Inscrivez vos enfant sur ce site 

Le prochain rendez-vous de prière a lieu DEMAIN,

pour la fête de la Présentation de la Bienheureuse Vierge Marie.

- Publié dans : Eglise universelle - Communauté : Chrétiens et heureux de croire
Ecrire un commentaire 2 - Voir le commentaire - Voir les 2 commentaires
//
- Recommander