Aimer

                

          

       Qu'est ce que c'est qu'une famille idéalement parlant ? par Maurice Zundel

Qu'est ce que c'est qu'une famille idéalement parlant ? Sinon l'homme, le femme et l'enfant, c'est à dire un homme qui est un regard vers sa femme, une femme qui est un regard vers leur enfant, qui est un regard vers ses parents.

Qu'est ce que la joie, le bonheur, l'unité d'une famille, sinon justement une respiration commune, dans une harmonie indivisible où chacun vit dans l'autre et pour l'autre.

Et à qui appartient ce bonheur d'une vie heureuse? A personne.

Le père ne peut pas dire:" C'est moi qui suis le centre, la source, l'origine".

Et la mère, ne peut pas d'avantage monopoliser l'unité et l'amour, ni l'enfant.

Ce bonheur n'existe qu'en circulant, qu'en se communiquant dans désappropriation continue.

Cela veut dire justement que le vrai bonheur, le bonheur de la personne, le bonheur de l'esprit, enfin tous ces bonheurs qui ont l'origine dans l'intelligence et dans le coeur sont des biens qui ne peuvent être possédés.

Lorsqu'on veut s'en faire un monopole, on la limite dans une caricature, lorsqu'on veut posséder l'amour on lui devient étranger.

Les biens de l'esprit sont des biens "non possédable"  

Dieu est l'anti-possession, Dieu est l'anti-narcisse, la vie divine n'est à personne, ni au père qui n'en ai que la communion au fils, ni au fils qui n'en ai que la restitution au père, ni au Saint-Esprit qui n'en ai que la respiration vers le père et le fils qui respire vers lui.

La vie divine, dans la trinité, c'est donc une vie donnée, une vie d'amour, une vie de générosité, une vie dépossédée, une vie de pauvreté.