Saint Vincent de Paul

                                

"Le serviteur des pauvres "est né en 1595 dans une famille de laboureur des Landes, de 6 enfants

Vincent était un enfant coléreux mais généreux.

Il entre jeune dans un collège de séminariste, par décision de ces parents

A 14 ans, il entre dans un collége dans lequel les enfants sont souvent nobles ou bourgeois .Il a honte de sa famille de paysans

Un jour, on vient le chercher: "Vincent, un paysan qui se dit être ton père, te demande"

Vincent, humilié répond: "cela doit être une erreur, renvoyez-le !"Vincent regrette  d'avoir renié son père et veut courir après lui. Trop tard!

Alors Vincent se promet de ne plus recommencer

Jeune prêtre, Vincent monte sur un navire marchand. Mais celui-ci est capturé par des prêtres turcs, qui le vendent à un maître qui n'aime pas les chrétiens. Il prie. L'Esprit Saint l'utilise pour convertir un ancien chrétien qui a renié le Christ.

Après de multiples aventures et après avoir connu la misère, il se retrouve aumônier à la cour de la Reine Margot.

Il côtoie de grands seigneurs et de grands prélats. Il aurait pu devenir un prêtre riche. Mais il rencontre Monseigneur de Bérule qui l'envoie  comme curé de la paroisse pauvre de Clichy. Cela le rend heureux.

Mais Dieu a un autre projet pour Vincent: Mgr de Bérule l'envoie comme précepteur des enfants de M de Gandi, responsable des galères .Famille très riche et pratiquantes. Mais Vincent aurait préféré servir les pauvres.

Il devient curé d'une petite paroisse prés de Lyon, dans un église abandonnée par ses fidèles et même ses prêtres.

1618 : année terrible: guerre en Europe, famine, misère.

Vincent fonde des "Confrérie de la charité" il s'agit d'organiser la charité avec des volontaires.

Il revient voir le comte de Gondi et lui demande de visiter les galériens. Il menace le comte s'il ne change pas l'injustice imposée aux galériens. Le comte l'écoute et le nomme aumônier des galères. Le travail devient énorme.

La comtesse de Gondi finance les confréries de Vincent qui firent tant de biens à tant de gens, tant de conversions.

Vincent rencontre Saint François de Sales à Genève, dont il envie la douceur et l'humilité.

A Paris, la confrérie de la charité recruta dans toute la noblesse de France, mais un après un élan de charité, elles envoyèrent leurs servantes à leur place. Il rencontre Sainte Louise de Mariallac et Marguerite Nasau, premières" filles de la charité" soigner les plus malades, les plus souffrants.

Vincent leur dit : " votre cloître, c'est la rue

                                votre clôture, l'obéissance,

                                vos grilles, la Crainte du Seigneur

                                 votre voile, l'humilité

Vincent n'hésite pas à aller voir la Reine à Paris pour se plaindre de la misère et lui fait dire qu'elle a trop de bijoux

Un jour, il trouve un enfant abandonné: il crée l'hospice des enfants trouvés"

De Louis XIII, Vincent dira qu'il est mort très chrétien.

Vincent meurt à 80 ans

Arrivé au ciel, Jésus a pu lui dire : "Viens à Moi, béni de mon Père car j'étais nu et tu m'as habillé, j'avais faim et tu m'as donné à manger, j'étais en prison et tu m'as visité" !