Saint Hilaire

 Saint Hilaire de Poitiers 

315  - 367

Né d'une famille païenne noble, doué de tous les dons de l'esprit, c'est un jeune homme cultivé et de bonne volonté cherchant la vérité dans l'étude des philosophes.

Il découvre le livre de Moïse et l'évangile de Saint Jean, et c'est l'éblouissement.

Il se convertit et approfondit l'étude de sa foi.

A la mort de l' évêque Maxence, vers 350, le peuple de Poitiers le choisit pour évêque.

Dés lors, il se consacre à lutter contre l'hérésie arienne condamnée en 325 par le concile de Nicée.

Arius, prêtre d'Alexandrie dont l'évêque était Saint Athanase, niait la divinité du Christ, qui n'était pour lui que la première et la plus parfaite des créatures. Dés lors, plus de  Trinité, plus d'Immaculée Conception, plus d'Incarnation, plus de Rédemption.

L'empereur Constance et l'évêque d'Arles, Saturnin soutiennent l'hérésie qui se répand dans la Gaule et dans l'Eglise. En 355, Saint Hilaire prend la tête de la résistance. Il est exilé en Turquie. Là, il écrit son traité "de la Trinité

Saint Hilaire meurt en 367

Il a passé sa vie à défendre l'Eglise, Mère et Maîtresse de Vérité.

Comme un enfant protège sa mère quand il la voit attaquée, ainsi Saint Hilaire a protégée l'Eglise