Saint Benoit Labre


Benoit Joseph Labre est un modèle de pauvre tout attaché à Dieu.

On l'aurait pris pour un clochard, ses vêtements étaient usés et sales

Benoit-Joseph est né à Arras e, 1748. Assez travailleur, son oncle prêtre lui apprend le latin car il veut devenir moine

A 17 ans, il entre chez les Chartreux puis les Trappistes. A chaque fois, il tombe malade ou il est refusé: "Dieu vous attend ailleurs

Benoit Joseph Labre prend alors son bâton de pèlerin. Il part pour l'Italie, puis l'Espagne, la Suisse, l'Allemagne, l'Italie puis Rome, dans les églises qu'il visite, il prie longuement. Il ne s'arrête jamais sauf quad il est trop fatigué

Pour ressembler davantage à Jésus, il ne veut rien posséder. Si quelqu'un lui donne du pain ou des fruits: il dit "Loué soient Jésus et Marie" et remercie

Il ne demande jamais rien, il attend tout de Dieu et refuse même une pièce quand elle lui semble trop importante. Un jour, on le roue de coups parce qu'il vient de donner à un pauvre la pièce qu'il a tout juste reçue. Il est content: il devient comme Jésus pendant sa passion.

Il donne souvent son repas aux pauvres qu'il croise.

C'est ainsi qu'il vit jusqu'à sa mort

Il trouve normal d'être pauvre et ne s'en plaît jamais, mais il regrette du fond du coeur de ne pas aimer Dieu suffisamment.

Cela le fait même pleurer

Il passe de longues heures devant le tabernacle et prie en silence

A Rome, tout le monde le connait , et le jour de sa mort, le 16 Avril 1783, les enfants de la ville courent en criant : " le saint est mort, le saint est mort"

C'était sa vocation de ressembler à Jésus pauvre. Celui qui a une âme de pauvre est détachés des richesses. Cela ne veut pas dire qu'il jette tout ce qu'il a. Cela veut dire que qu'importe ce qu'il a, le principal est d'aimer Dieu en toutes choses

 

 

(Missions Théresiennes : Les Béatitudes")