Mon Dieu, c'est vrai

Mon Dieu, c'est vrai

le bébé dans son berceau

qui ne sait pas parler,

déjà, Tu l'aimes et Tu penses à lui,

comme à un ami

 

La personne très âgée

et très malade

dans sa chambre d'hôpital,

qui ne se souvient de rien,

qui ne peut plus " penser à Toi"

Tu l'aimes encore et toujours

et tu la regardes avec une tendresse infinie

Et moi, qui ,ne suis qu'un enfant

Tu me vois, Tu me connais, Tu t'intéresses à moi.

Comme si j'étais ton unique, ton préferé.

Et cela est vrai pour chacun de nous.

Comment en retour, ne pas T"aimer ?

Fais grandir en moi cet amour.

Qu'il m'accompagne

tous les jours de ma vie

et jusque dans l'éternité !