A: Introduction

 La présente synopse met en parallèle les versets des quatre évangiles relatifs aux mê-mes évènements et aux mêmes enseignements. Elle est destinée à des lecteurs novices plutôt qu’à des travaux d’exégèse.

 

Elle reprend strictement la traduction officielle pour la liturgie de l’Association Episco-pale Liturgique pour les Pays Francophones [1]. Elle s’inspire de la chronologie proposée dans la première moitié du XXe siècle par le Père Marie-Joseph Lagrange, fondateur de l’Ecole biblique et archéologique française de Jérusalem, selon le calendrier indicatif suivant :  

              

Chacun des quatre évangiles se distingue par une couleur particulière ; et chacun peut  être lu en tant que tel via le lien vers le verset suivant (►xx) ou depuis le verset précédent (xx) [2].

- L’évangile de Jean (4ème évangile) est présenté en vert, en dernier à droite lorsqu’il corres-pond exactement aux autres évangiles, sinon au dessus ou au dessous d’eux. Il sert de trame chronologique [3] et n’est l’objet que d’un seul reclassement [4].

[1]  Les versets non encore traduits par l’Association Episcopale Liturgique sont identifiés entre crochets.

 

[1]  En version électronique, le transfert d’un verset à l’autre se fait par simple ‘clic’ sur le lien.

   Au sein de chacun des 246 articles, les reclassements de versets sont annotés et .

 

[1] ‘’Récemment encore l’exégèse considérait communément la datation de Jean comme ‘théologique’, non exacte au sens biographique et chronologique ; mais il apparaît chaque jour plus clairement que le quatrième évangéliste, par delà sa profondeur théologique, est très précisément informé sur les temps, les lieux et les déroulements’’ (Benoît XVI, Jésus de Nazareth, p31).

 

[1]  Jean 1824 (art 201), d’après lequel Anne renvoie Jésus devant Caïphe, est remonté avant les versets 1815 et sui-vants qui retracent l’interrogatoire et le reniement de Pierre chez Caïphe.

- L’évangile de Luc (3ème évangile) est présenté en grenat en premier à gauche. Bien qu’il s’a-gisse, selon les termes mêmes de Luc, d’un ‘’exposé suivi’’ – et qu’il soit donc retenu comme trame chronologique de second rang –, cinq de ses scènes factuelles sont reclassées [5]. Douze de ses versets didactiques sont également reclassés en regard des versets afférents de Marc et Matthieu 8 (ces 17 versets figurent en italique).

 

- L’évangile de Marc (2ème évangile) est présenté en rouge en deuxième à partir de la gauche. Dans les mêmes conditions que pour Luc, mais dans des proportions plus importantes, quatorze scènes factuelles sont reclassées [6] ; il en est de même de quatre versets didactiques [7] (ces 18 versets figurent en italique).

 

- L’évangile de Matthieu (1er évangile) est présenté en bleu en troisième à partir de la gauche. Parce qu’il s’adresse aux Juifs sous forme de discours successifs, en vue de montrer que Jésus est bien le Messie tant attendu, le premier évangile n’est pas conçu en suite chronologique ; il est donc l’objet de nombreux reclassements [8].

 


[1]  Les versets non encore traduits par l’Association Episcopale Liturgique sont identifiés entre crochets.

 

[2]  En version électronique, le transfert d’un verset à l’autre se fait par simple ‘clic’ sur le lien.

   Au sein de chacun des 246 articles, les reclassements de versets sont annotés et .

 

[3] ‘’Récemment encore l’exégèse considérait communément la datation de Jean comme ‘théologique’, non exacte au sens biographique et chronologique ; mais il apparaît chaque jour plus clairement que le quatrième évangéliste, par delà sa profondeur théologique, est très précisément informé sur les temps, les lieux et les déroulements’’ (Benoît XVI, Jésus de Nazareth, p31).

 

[4]  Jean 1824 (art 201), d’après lequel Anne renvoie Jésus devant Caïphe, est remonté avant les versets 1815 et sui-vants qui retracent l’interrogatoire et le reniement de Pierre chez Caïphe.

[5]  Luc 1945-46 (art 23), relatif à l’expulsion des vendeurs du Temple, est avancé à la première Pâque de la vie publique, là où la situe Jean (idem pour Marc 1115b-17 et Matthieu 2112-13 : les synoptiques ne retiennent qu’une seule Pâque et pla-cent donc la purification du Temple au cours de la semaine sainte).

    

     319-20 (art 27), relatif à l’emprisonnement de Jean Baptiste, est reporté après son dernier témoignage, là où le situe Jean, avant que Jésus quitte la Judée vers la Galilée pour éviter de subir le même sort (Marc 617-20 et Matthieu 143-5 sont avancés au même endroit : ils énoncent tard l’emprisonnement, sous forme de regard en arrière, lorsqu’ils traitent de la mort du Précurseur et des interrogations d’Hérode sur Jésus).

    

     422b-30 (art 71), relatif au rejet de Jésus par les Nazaréens, est reporté quelques mois plus tard, conformément au parti retenu par Marc et Matthieu (Luc a concentré en un seul exposé ce qui a dû se dérouler à Nazareth en plusieurs étapes).

 

     Les deux autres reclassements chronologiques concernent la Passion : 2338 (le titulus) avancé art 218 et 2345b (rideau du Temple) reporté art 229.

 

[6]  Par delà  617-20 et 1115b-17 évoqués ci-dessus, Marc 143-9  (art 168), relatif à l’onction de Béthanie, est avancé du mercre-di saint au samedi précédant le dimanche des rameaux, date à laquelle Jean situe le repas chez Simon le lépreux  (idem Matthieu 266-13) (à l’art 55, Luc 736 à 45 évoque semblable onction d’une pécheresse chez un pharisien dénommé aussi Simon : certains y voient le même épisode, mais la tradition de l’Eglise est que le même fait se serait produit deux fois).

 

     Onze autres reclassements chronologiques concernent en majorité la Passion :

 

    311-12 (prosternation des esprits mauvais) avancé art 34              116-20 (vocation des 4 premiers apôtres) reporté art 36

    313-19 (choix des douze apôtres) avancé art 44             320-21 et 331-35 (les parents de Jésus) reporté art 62

    322-30 (expulsion d’un démon) reporté art 118               1426 (Gethsémani) reporté art 199

   1455-64 (le Sanhédrin condamne Jésus) reporté art 202   1515a (Barrabas relâché) reporté art 214

   1515t (condamnation à la crucifixion) reporté art 214      1527-28 (crucifixion des deux larrons) avancé art 217

   1524b (partage des vêtements) reporté art 220

 

[7]  Les reclassements de versets d’enseignement sont les suivants pour Luc et pour Marc :

 

   1618 (de la répudiation) en art 47                                 1616 (la loi et les prophètes vont jusqu’à Jean) en art 54     

   1318-21 (paraboles grain de sénevé et levain) en art 64    639 (l’aveugle conduit par un aveugle) en art 81

   121b (levain des pharisiens) en art 86                          175-6 (augmente notre foi) en art 91

   171-3a (se garder du scandale) en art 96                       1434-35 (le sel de la terre) en art 97

   173b-4 (reprend ton frère qui a péché) en art 99              1210 (blasphème contre le Saint Esprit) en art 118

    640 (aucun disciple n’est au dessus du maître) en art 124           1731 (ne rentre pas dans ta maison) en art 184

 

   1228-34a (question sur la vie éternelle) en art 112            1125-26 (oraison) en art 115

   1311 (assistance du Saint Esprit) en art 125                 1333-37 (veiller car l’heure est incertaine) en art 129

 

[8]  Notamment les 5 discours dont Matthieu structure son évangile : sermon sur la montagne, chap. 5-7 ; envoi en mis-sion, chap. 10 ; paraboles, chap. 131 à 53 ; communauté des disciples, chap. 18 ; venue du Fils de l’homme, chap. 24-25.

 

[1]  Luc 1945-46 (art 23), relatif à l’expulsion des vendeurs du Temple, est avancé à la première Pâque de la vie publique, là où la situe Jean (idem pour Marc 1115b-17 et Matthieu 2112-13 : les synoptiques ne retiennent qu’une seule Pâque et pla-cent donc la purification du Temple au cours de la semaine sainte).

    

     319-20 (art 27), relatif à l’emprisonnement de Jean Baptiste, est reporté après son dernier témoignage, là où le situe Jean, avant que Jésus quitte la Judée vers la Galilée pour éviter de subir le même sort (Marc 617-20 et Matthieu 143-5 sont avancés au même endroit : ils énoncent tard l’emprisonnement, sous forme de regard en arrière, lorsqu’ils traitent de la mort du Précurseur et des interrogations d’Hérode sur Jésus).

    

     422b-30 (art 71), relatif au rejet de Jésus par les Nazaréens, est reporté quelques mois plus tard, conformément au parti retenu par Marc et Matthieu (Luc a concentré en un seul exposé ce qui a dû se dérouler à Nazareth en plusieurs étapes).

 

     Les deux autres reclassements chronologiques concernent la Passion : 2338 (le titulus) avancé art 218 et 2345b (rideau du Temple) reporté art 229.

 

[1]  Par delà  617-20 et 1115b-17 évoqués ci-dessus, Marc 143-9  (art 168), relatif à l’onction de Béthanie, est avancé du mercre-di saint au samedi précédant le dimanche des rameaux, date à laquelle Jean situe le repas chez Simon le lépreux  (idem Matthieu 266-13) (à l’art 55, Luc 736 à 45 évoque semblable onction d’une pécheresse chez un pharisien dénommé aussi Simon : certains y voient le même épisode, mais la tradition de l’Eglise est que le même fait se serait produit deux fois).

 

     Onze autres reclassements chronologiques concernent en majorité la Passion :

 

    311-12 (prosternation des esprits mauvais) avancé art 34              116-20 (vocation des 4 premiers apôtres) reporté art 36

    313-19 (choix des douze apôtres) avancé art 44             320-21 et 331-35 (les parents de Jésus) reporté art 62

    322-30 (expulsion d’un démon) reporté art 118               1426 (Gethsémani) reporté art 199

   1455-64 (le Sanhédrin condamne Jésus) reporté art 202   1515a (Barrabas relâché) reporté art 214

   1515t (condamnation à la crucifixion) reporté art 214      1527-28 (crucifixion des deux larrons) avancé art 217

   1524b (partage des vêtements) reporté art 220

 

[1]  Les reclassements de versets d’enseignement sont les suivants pour Luc et pour Marc :

 

   1618 (de la répudiation) en art 47                                 1616 (la loi et les prophètes vont jusqu’à Jean) en art 54     

   1318-21 (paraboles grain de sénevé et levain) en art 64    639 (l’aveugle conduit par un aveugle) en art 81

   121b (levain des pharisiens) en art 86                          175-6 (augmente notre foi) en art 91

   171-3a (se garder du scandale) en art 96                       1434-35 (le sel de la terre) en art 97

   173b-4 (reprend ton frère qui a péché) en art 99              1210 (blasphème contre le Saint Esprit) en art 118

    640 (aucun disciple n’est au dessus du maître) en art 124           1731 (ne rentre pas dans ta maison) en art 184

 

   1228-34a (question sur la vie éternelle) en art 112            1125-26 (oraison) en art 115

   1311 (assistance du Saint Esprit) en art 125                 1333-37 (veiller car l’heure est incertaine) en art 129

 

[1]  Notamment les 5 discours dont Matthieu structure son évangile : sermon sur la montagne, chap. 5-7 ; envoi en mis-sion, chap. 10 ; paraboles, chap. 131 à 53 ; communauté des disciples, chap. 18 ; venue du Fils de l’homme, chap. 24-25.