Newsletter du 21 Novembre 2011

  image.png

Chers Amis de la Paix ,




Notre responsable de la newsletter, n'a pu ce mois ci, vous retrouver et nous prenons son relais pour vous donner quelques nouvelles de notre Prière qui s'est beaucoup étendu ce mois çi. 
De nombreux enfants et jeunes nous ont rejoint, venant d'Israël, d'Espagne, Bénin, Côte d'Ivoire, République Centrale, Togo, Burkina et de France.
Nous allons pouvoir d'ici janvier vous faire parvenir un livret que vous pourrez imprimer d'aide pour la mise en place de groupe de chapelet d'enfants. Il a été réalisé par notre responsable chapelet, Valérie, avec la participation de son diocèse.
 
Monseigneur Faluto nous a envoyé quelques nouvelles :

 Le Centre d'Encadrement des enfants Orphelins"  C.E.E.O-ONGS " en sigle et ses enfants ont fait une marche de pèlerinage avec la statue de Notre Mère la sainte Vierge Marie dans le quartier avec les autorités de Ministère des Affaires Sociale et Action Humanitaire pour  se souvenir de  la fête de la Vierge Marie quand elle montait ciel, après  tout le monde était à la messe qui a été dite par +Mgr Samuel Faluto o.s.b.,président de CEEO au siège administratif de CEEO. Et nous avons lancé un message de PAIX pour tout le monde, et rappelant aussi aux hommes et femmes de bonne volonté de nous amener une aide pour les frais scolaire des enfants pour la rentrée scolaire de l'année prochaine afin que ses enfants soient pris en charge dans la bonne condition comme tout le monde.
Votre serviteur +Monseigneur Samuel Faluto o.s.b.
Président de CEEO.

Des nouvelles également de nos amis Jean Michel et Claire de la Réunion :
Bonjour de la Reunion,

Tout d'abord, Bonne fête du Christ-Roi dimanche prochain,
Ici, tout va bien. C'est vrai que cela fait un moment que je ne vous ai pas écris. Mais notre équipe est toujours présente le 1er samedi de chaque mois. Je ne compte plus les enfants qui viennent car, en plus des fidèles,  un groupe de catéchisme de 2e année ( une dizaine) s'est intégré au Chapelet des enfants, avec l'accord des parents et des responsables de catéchisme.
Le curé de la paroisse m'a suggéré de proposer un moment d'adoration du Saint-Sacrement aux enfants. Si vous avez des idées, ce serait intéressant pour nous.
Nous préparons la fête du 8 décembre, l'Immaculée Conception de la Vierge Marie. (processions dans le village, chants et prières...). Les enfants ont préparé une prière, un poème ou un dessin qu'ils vont afficher autour de la statue de Marie, Immaculée Conception dans l'église.
Le temps de l'Avent va nous permettre de préparer nos coeurs pour accueillir Jésus, petit enfant de Dieu le Père. A notre prochaine rencontre du 3 déc. les enfants et  leurs parents vont proposer leur projet pour Noël selon le thème du diocèse : Faisons église... Vivons ensemble !

Bises de Jean-Michel et de Claire, à bientôt !

Nous nous retrouverons si vous voulez bien le 8 Décembre pour la Fête de l'Immaculée Conception de Marie.
De tout coeur


Véronique

 

Les parents qui aiment vraiment Dieu Lui ont, de tout temps, consacré leurs enfants, avant et après leur naissance. Parmi les Juifs, existait de plus l'usage de consacrer quelques fois à Dieu les enfants en bas âge; on les amenait au Temple, où avait lieu la cérémonie de la consécration, puis ils habitaient dans les dépendances du Temple et servaient les prêtres et les lévites dans leurs fonctions. Nous avons des exemples de cette consécration spéciale dans la personne de Samuel et de quelques autres saints personnages. Il y avait aussi des appartements pour les femmes dévouées au service divin.

L'Évangile ne nous apprend rien de l'enfance de Marie; Son titre de Mère de Dieu efface tout le reste. Mais la tradition est plus explicite; elle nous apprend que la Sainte Vierge, dans Son enfance, fut solennellement offerte à Dieu dans Son Temple. Cette présentation est le sujet de la fête qu'on célèbre aujourd'hui. Ce sacrifice de Marie enfant renferme toutes les conditions du plus parfait sacrifice: il a été prompt, généreux, joyeux, sans retour, sans réserve. Combien il dut être agréable au Seigneur! Marie n'avait que trois ans, mais dans son âme la Trinité prenait déjà toutes Ses complaisances, et Dieu marquait le jour prochain où Elle ajouterait à tant d'autres gloires l'auréole incomparable de la maternité divine. Où mieux que loin du monde, dans l'enceinte du temple, Marie se fût-Elle préparée à Sa mission? Douze années de recueillement, de prière, de contemplation, telle fut la préparation de l'Élue de Dieu.

Voici, d'après saint Jérôme, comment se divisait la journée de Marie au Temple: Depuis l'aurore jusqu'à 9 heures du matin, Elle priait; de 9 heures à 3 heures Elle s'appliquait au travail des mains; ensuite Elle se remettait à la prière, jusqu'au moment où arrivait l'ange qui Lui apportait Sa nourriture. Elle était toujours la première aux veilles, la plus appliquée à l'étude, la plus fervente dans le chant des psaumes, la plus zélée dans les oeuvres de charité, la plus pure parmi les vierges ses compagnes, la plus parfaite dans la pratique de toutes les vertus. Marie, au jour de Sa Présentation, nous apparaît comme le porte-étendard de la virginité chrétienne. Après Elle viendront des légions innombrables de vierges consacrées au Seigneur, dans le monde ou à l'ombre des autels; Marie sera leur éternel modèle, leur patronne dévouée, leur guide sûr dans les voies de la perfection.

Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.