Tu me connais, Seigneur, au plus profond de moi.

 Tu me connais, Seigneur, au plus profond de moi.

A l'heure du repos, comme au temps de l'action,

tu lis dans ma pensée.

Quand je suis sur les routes ou bien quand je m'endors,

je suis transparent devant toi.

Je cherche encore mes mots, tu m'as déjà compris

tu m'enveloppes de toute part:

merveilleux savoir, profonde connaissance,

je ne puis les atteindre.

Où irais-je, loin de ta présence?

Où courir pour t'échapper?

Escalader le ciel ? Tu es là.

Dévaler les abîmes ? Te voici

Prendre les ailes de l'aurore?

M'abriter au coeur de la mer?

Partout voici ta main tendue vers moi

pour me reprendre et me conduire.

Alors, j'en appelle aux ténèbres,

je demande au jour de se changer en nuit,

mais pour toi la nuit est dans l'ombre,

elle est aussi claire que le jour.

Tu as façonné mon coeur,

tu as tissé mon corps au ventre de ma mère.

Je te bénis pour tant de merveilles.

Oui , c'est merveilleux d'être un homme.

Tu me connaissais tout entier:

chaque cellule de mon corps 

Quand j'étais modelé dans le secret, 

pétri aux prodondeurs de la matière.

Regarde-moi, lis dans mon coeur;

mesure-moi, Seigneur, avec mon inquiètude;

Vérifie mon chemin,

guide-moi dans la fidélité.