DÉPART DES VIERGES PÈLERINES DU PUY EN VELAY

 Le 7 septembre 1995 au soir, 108 remorques et 108 images de Marie convergent de tous les départements de France vers le site exceptionnel du Puy-en-Velay qui a été choisi pour le grand départ. Le Puy est le plus ancien sanctuaire de la Mère de Dieu en Europe. Cette capitale mariale est dominée par une immense statue de la Vierge Marie; et elle s'appelle Notre-Dame de France !

L'installation des remorques est achevée dans la nuit. Au matin, elles sont rassemblées chez les frères du Sacré-Cœur, au pied de la statue de saint Joseph. Puis, lentement, elles sont conduites vers le centre ville et prennent place sur les marches de la cathédrale et au sommet du rocher...

Le 8 septembre 1995, La ville est pavoisée aux couleurs de Marie; les Vierges prennent place sur les marches, face à la foule, dans une ambiance exceptionnelle. Ces photos étonnantes ont fait .le tour de France. L:événement sera commenté aux informations très sympathiquement sur toutes les chaînes de TV, et repris par tous les plus grands quotidiens...

8 septembre 1995, 16 heures : "c'est parti !" 
A 16 heures, le ciel se dégage et une immense joie envahit tous les pèlerins. Chants, prières, puis procession vers la cathédrale.

7 évêques, responsables de grands sanctuaires marials, avaient accepté d'écrire une lettre pour ce projet : Mgr Brincard (ND du Puy), Mgr Perrier (ND de Chartres), Mgr Lagrange (ND du Laus), Mgr Plateau (ND de Pellevoisin), Mgr Panafieu (ND de la Garde), Mgr Gaidon (ND de Rocamadour) et Mgr Labille (ND de Liesse). 
3 évêques étaient présents le jour de la bénédiction.

De nombreux autres avaient encouragé le projet.

La bénédiction des 108 statues et icônes eut lieu pendant la messe. Pendant que Monseigneur Brincard remontait les marches, Edmond Fricoteaux présentait "Marie, aux 108 noms, ambassadrices de nos diocèses". Comme lors des chants du chapelet guidé par le Père Curty, quelque temps auparavant, la foule répondit spontanément : "Priez pour nous", en ce moment très émouvant. Puis la liturgie eucharistique se poursuivit dans un climat de prière intense. En ce vendredi de rentrée scolaire, plus de 4000 personnes s'étaient déplacées pour communier au départ des Vierges.

Enfin tard dans la nuit, chacun pu retrouver sa Vierge et sa remorque pour partir vers son département. Et, dès le 9 au soir, la grande prière mariale commençait en 108 veillées de prière, attendues et préparées depuis des mois…