Notre Dame de France à Sarajevo

 

Les soldats français mobilisés pour Noël à Sarajevo demandèrent la visite d'une "Vierge pèlerine".

Afficher IMG_5989.JPG dans le diaporama   Afficher IMG_5990.JPG dans le diaporama   Afficher IMG_5992.JPG dans le diaporama
Trois volontaires, Albert, Francis et Jean-Jacques (le caméraman) répondirent à l'appel du Colonel Marengo en acceptant l'aventure. Ils passent prendre "Notre-Dame de Pontmain", disponible dans l'Est de la France.

En pleine guerre, en 1871, le message donné par la Vierge Marie à Pontmain (53) invitait à se tourner vers le Seigneur en toute confiance : "Mais priez, mes enfants. Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher..."

Le Révérend Père Kalka, aumônier catholique du 4" Bataillon français d'Infanterie de Marine fut le responsable et l'organisateur de la visite sur place. Entre Mostar et Sarajevo, la Sainte Vierge a attiré bien des prières et des regards, sur toute la route, même dans la nuit. "Notre-Dame de Pontmain" arriva juste à temps: le 24 décembre à 16h. La Vierge arrive le jour de Noël. A 19h, le Cardinal- Archevêque Pulijc et les jeunes de Sarajevo l'ont accueillie avec grande joie en l'église de la Reine-du-Rosaire. La statue est ensuite partie rejoindre les soldats français pour leur veillée de Noël. A 20h35, elle est arrivée au tout début de la messe, célébrée, avec nos soldats du 4" Bataillon Français, par Mgr Dubost, alors Évêque aux Armées, venu spécialement de Paris pour passer Noël avec eux.

Entre le 26 et le 28 décembre la Vierge pèlerine visitera toute la ville, reçue dans de nombreuses églises, dont l'église de Saint-Joseph, l'église de la Sainte-Trinité (nouveau Sarajevo), l'église de Novigrad, la chapelle de Dobrinja, l'église de la Reine-du-Rosaire. Les 29 et 30 décembre, image de la réconciliation possible, la Vierge sera reçue dans la cathédrale catholique et aussi l'église Saint-André, le plus ancien lieu de culte de la ville, la plus grande et la plus belle des églises orthodoxes de Sarajevo, où aura lieu la veillée. Un Noël d'unité et de prière à Sarajevo.

Ce fut la première fois qu'un accueil commun de la Vierge pèlerine entre catholiques et orthodoxes fut officiellement possible. La joie de prier ensemble autour de Marie pour l'Unité et la Paix, dans l'esprit de cette "prière d'unité vers l'an 2000" lancée quelques mois plus tôt, confirma à tous la vocation de ce pèlerinage de prière. Comme à Sarajevo, pour Noël, où orthodoxes et catholiques, civils et militaires, ont veillé ensemble pour l'Unité et la Paix, c'est dans tous les pays, en Orient comme en Occident, que la "nouvelle Visitation" de Marie à ses enfants doit permettre la venue de la Paix de Dieu.

Afficher IMG_5991.JPG dans le diaporama

POUR VOIR UNE PETITE VIDEO cliquer sur :