Valérie Malonga et le chapelet des vocations prié par les enfants

 

 "Prier sans se faire prier "

Interwiew d' Annie Sémery , diocèse de Nanterre (92)

"C'est Valèrie Malonga que je reçois, responsable de ce groupe de la paroisse Sainte Genenviève depuis 3 ans. Un accident personnel grave lui a donné l'intuition de consacrer du temps à la prière mariale. Sa vie épargnée, elle y voit un signe fort qui lui fait promettre à la Vierge Marie de lui consacrer du temps à la prière et de la faire connaître.

Elle accepte alors la charge de laïque consacré selon Saint Louis-Marie de Montfort, suivant son traité de dévotion du secret de Marie: "Avec, en, par, pour Marievers Jésus" .

Jean Paul II lui même s'était consacré à Marie selon les préceptes de ce saint et son influence sera décisive dans sa vie. Selon sa lettre apostolique"Rosarium Virginis Mariae" (16 oct 2002), Jean Paul II renforce et soutient le chapelet dans les ordres, le clergé et les fidèles.

Elle travaille alors à construire un parcours pour les enfants afin de prier la Vierge, à travers les mystères de la vie de Jésus Joyeux, Lumineux, Douloureux et Glorieux , pour lui demander son intercession auprès de son fils.

C'est un parcours qu'elle enseigne à des adultes, futurs animateurs de groupes d'enfants avec le soutien de l'évêché et particulièrement le Père Dacourt qui viendra prier avec les enfants. 

Il s'agit bien de deux formations parallèles, l'une pour les animateurs qui se retrouvent une fois par trimestre pour une formation à la prière mariale et l'autre pour les enfants, afin qu'ils apprennent jeunes à entrer dans un climat de recueillement et de médiation des vertus de Marie, premier apôtre de Jésus.

Tout cela paraît très très intellectuel mais il n'en est rien , Valérie est une femme pragmatique. Les enfants de 6 à 10 ans, suivent aujourd'hui ce parcours une fois par mois, de 15 h à 16 h 30, dans les salles du Puits.

Par sa pédagogie qui s'inspire de l'histoire de Sainte Bernadette qui égregnait son chapelet, elle aide les enfants à méditer les mystères de la vie de Jésus vus par Marie.

Elle a construit un livret pour suivre les événements liturgiques en priant avec le chapelet qui, rappelons-le, regroupe toutes prières de l'Eglise (Je crois en Dieu, Notre Père, Je vous salue Marie, Gloire au Père) 

Une animation adaptée est proposée pour chaque dizaine du chapelet à l'aide de supports variés.

Plusieurs temps marquent ces rencontres avec les enfants: 

  • La réalisation d'un joli coin de prière (fleurs, bougies) avce des objets apportés par les enfants.

  • Un accueil et une introduction aux temps liturgiques, en lien avec les mystères de Marie et un appel à l'Esprit Saint.

  • Une prière à Bernadette

  • Une procession avec des bougies en priant Notre Dame de France, qui regroupe toutes les spiritualités amriales de France et Saint Joseph

  • Un chant à Marie

  • Le Magnificat pour terminer

Chaque étape du chapelet comporte une intention de prière pour les vocations en Eglise, ce qui permet aux enfants de découvrir la diversité des appels du seigneur, non seulement pour les religieux mais pour tous les baptisés, et s'ouvrir ainsi à la générosité d'une prière universelle.

On insiste beaucoup sur l'apprentissage de la médiatiantion évangélique, en demandant à Marie d'être médiatrice auprès de Jésus . Ces ateliers chapelet sont menés avec des activités chapelet sont menés avec des activités ludiques telles que dessins, coloriages, histoire des saints ...

Les enfants sont sollicités pour des pèlerinages à Baillet-en-France (octobre et mai), lieu de vénération de Notre Dame de France, et la messe en lien avec Lourdes, le 9 février à la Cathédrale (18 h 30 ) avec une animation pour les enfants : narration de l'apparrition à Bernadette, une procession aux flambeaux..

A l'occasion des ordinations sacerdotales, les enfants font une veillée de prière pour soutenir l'engagement des nouveaux prêtres.

Le Père Frank Javary est directeur spirituel de ce groupe. D'autres groupes d'enfants se forment actuellement à Sainte Marie des Fontenelles, Saint Jean Marie Vianney et plus récement à Saint Joseph, essaimés par la cathédrale.

 

‹ Pentecôte