Un grand mouvement de Louange

 Le grand mouvement de louange et d'imploration a parcouru les routes de France , grâce aux 108 remorques fabriquées pour transporter les statues dans les milliers de villages . Cette initiative laïque a surpris , en un temps où la Vierge est souvent plus marginale. Elle a eu des adversaires, à croire que, parfois , le diable s'en est mêlé.

Monseigneur Duval, président de la conférence épiscopale Française , a conclu: "On n'arrête pas une prière", et son successeur , Monseigneur Billé, a conclu de même au seuil du nouveau départ des Vierges dans le monde entier . Comme toute initiative prophétique, celle-ci a eu son lot d'épreuves, assumées avec patience et persévérence, dans une humilité pacifiante, mais aussi son lot de grâces : un centuple de croix , mais aussi de joies et de fruits. Les bénévoles se sont multipliés pour conduire les 108 "mamamobiles" blanches. L'accueil inopiné de municipalités a pu surprendre en des lieux où les églises se fermaient : cette marée de prières a été accompagné de conversions , guérisons et fioretti .

La visite de Notre dame à tous les villages de France , de septembre 1995 à septembre 1996 s'est élargie ensuite, toujours selon le projet de Jean Paul II à la dimension du monde entier.

Le 8 décembre 1996, les 250 statues et icônes destinées à prendre les routes du monde entier, avec celles qu'y ajoutera chaque pays , selon les traditions locales, ont été bénies par le Pape sur la place Saint Pierre.

Le projet étant largement oecuménique, Maitre fricoteaux, Olivier Bonnassies et plusieurs dizaines d'amis des "Vierges pélerines" se sont rendus le 14 décembre 1996 à Istanbul , au Phanar , chez le Patriarche Oeucuménique Bartholoméos I er avec deux icônes peintes en Grèce selon l'antique tradition de l'Orient.

Puisse Notre Dame combler le voeu de son serviteur Jean Paul II , dont le désir est de conduire l'église vers un nouveau millénaire, meilleur que le premier, avec Marie.

 

Saint Louis Grignon de Montfort n'a t-il pas prophétisé que Marie est appelée à un avenir merveilleux et insoupçonné et qu'elle sera la Vierge des derniers temps ?

Abbé Laurentin