L’histoire de « Notre-Dame de France » commence à Jérusalem

 

L’histoire de « Notre-Dame de France » commence à Jérusalem
Lorsque les Assomptionnistes construisent un très grand bâtiment dominant la ville au début du XX° siècle.

En 1937, Roger de Villers s’inspirera de la statue de la Vierge au sommet de l’édifice en réalisant une autre « Notre-Dame de France » de 7 m de haut pour couronner le Pavillon Pontifical de l’Exposition universelle de Paris de 1937, qui deviendra Pavillon Marial l’année suivante en souvenir du 300° anniversaire de la consécration de la France à Marie par Louis XIII.

 

 Lors de la démolition du pavillon, le 2 novembre 1938, le journal La Croix rapporte que leCardinal Verdier, archevêque de Paris, formula le vœu « que la statue lumineuse, de Notre-Dame de France", qui a si magnifiquement couronné le Pavillon Pontifical devenu Pavillon Marial, ne disparaisse pas, mais qu'elle soit érigée sur une colline proche de Paris ... pour faire pendant au Sacré-Cœur de Montmartre ! ".

 Le Cardinal prend son vœu au sérieux et lance une souscription pour cela, mais la guerre de 1939, et sa mort en 1940, font tomber ce projet dans l’oubli. 50 ans plus tard cependant, au terme d’une aventure étonnante et assez providentielle, Edmond Fricoteaux, notaire à Saint Denis, parviendra à installer la statue à Baillet-en France, à 18 km au nord de Paris.

 Le 15 octobre 1988, la bénédiction de la statue rassemblera 52.000 personnes, 25.000 souscripteurs, 7 évêques, le Nonce et le Cardinal Lustiger : 50 ans presque jour pour jour après le voeu du Cardinal Verdier.