Marie, Modèle de silence

 Marie, Modèle de silence  dans la discrétion et l’humilité. Ce silence n’est pas absence, ni indifférence, mais signe d’une disponibilité totale à Dieu. A Noël, Marie est silence. Saint Luc dit : « Quant à Marie, elle conservait avec soin toutes ces choses, les méditant dans son cœur » (II, 19). Pourtant le mystère de cet enfant, fils de Dieu, revêtu de notre humanité, révélé à Marie et son adoration était faite de contemplation, de remerciement et d’amour infini.

C’est ainsi que nous devons être dans l’adoration. Devant le Saint Sacrement, nous sommes comme Marie devant son nouveau-né, silencieux et émerveillés devant ce grand mystère de notre salut.

Ainsi dans le silence, Jésus transforme notre cœur en profondeur.

L’adoration de Marie dans le silence s’est poursuivie tout au long de la vie de Jésus, dans des étapes bien souvent douloureuses, du recouvrement au Temple de Jérusalem après trois jours de recherche dans l’angoisse. St Luc nous redit encore de Marie qu’ « elle gardait toutes ces choses fidèlement dans son cœur » ce qui ne l’a pas empêchée d’exprimer son incompréhension et inquiétude : « mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? » Chap 2, 58

Silence de Marie à la Passion : Aucune parole d’elle ne nous est rapportée dans l’évangile, seul, son regard impuissant de compassion et amour contemplant son Fils torturé n’a pu s’exprimer.

A la Pentecôte, Marie était là, attendant et recevant l’Esprit Saint en même temps que les apôtres. Marie prie, veille, fécondant le ministère des apôtres par son amour.

Que de grâces pouvons-nous obtenir ainsi dans le silence du cœur à cœur avec Jésus-Hostie !

Notre présence  devant le Saint Sacrement fait grandir l’Eglise en disposant nos cœurs à faire la volonté du Père et entendre ce que Dieu veut nous dire.