Qu'est ce qu'aimer ? Comment aimez ?

 Qu'est ce qu'aimer ? Comment aimez ?

Il n'y a qu'une seule façon d'aimer qui puisse nous rendre heureux et qui rende heureux celui ou celle que l'on aime:

C'est l'amour:

  • Qui n'engage pas que mon corps (égoïsme du plaisir)
  • Qui n'engage pas que mon affectivité et mon imagination
  • Qui ne s'arrête pas au raisonnement ou à notre intérêt

C'est l'amour qui m'engage jusq'au plus profond de mon être, qui engage toute ma personne que je puisse dire librement, sans aucune peur, ni aucune restriction: "Je t'aime et je me donne à toi dans tout ce que je suis: mon passé, mon avenir, mes richesses morales, mon affectivité et mon intelligence, mes goûts et ma sensibilité, mon corps ..."

C'est ça le véritable amour libre.

Et l'inverse de l'amour libre, c'est quand le coeur est court-circuité: C'est laisser s'introduire un mensonge à l'intérieur de nous-mêmes qui brise l'unité de toute notre personne et qui brise la dynamique d don de soi.

Que se passe t-il lorsque l'on a grillé trop vitte l'étape de l'amitié ?

Deux exemples: le filrt et le concubinage.

Mon flirt n'est-il pas un mensonge entre mon corps et mes intentions profondes ?

Au fond de moi-même, je ne m'engage à rien vis à vis de cette fille...mais c'est une aventure bien agréable de sortir avec elle.

Mon flirt n'est-il pas un menonge entre mon affectivité et mon intelligence ?

"Je sais bien que ce comportement avec ce garçon est de la dernière idiotie et absolument sans avenir, mais j'en ai besoin car j'ai pris trop l'habitude de vivre au rythme de mes avantures sentimentales et quand je n'ai pas de flirt, je suis dans le vide et je déprime"

Il y a l'exemple caractéristique du concubinage: "Donne-moi ton corps, mais ne me donne pas ce que tu es"

ou certaines vies à la colle et provisoires:

"Peut être qu'on va se donner toute notre personne, mais pour un temps seulement et on garde le droit de se reprendre et d'aller voir aliieurs"

La vraie liberté, c'est être capable de se poser la question: Tel comportement est il en vérité avec mes intentions profondes, avec ce que vaut mon coeur ? 

Il y a bien sûr une pression sociale et médiatique pour vous ôter cette liberté( l'amour libre)

On a souvent une conscience aigüe de ce que l'on vaut, de l'amour que l'on se sent capable de donner, de la qualité d'amour que l'on se sent appelé à vivre, mais "on se brade"