29: Pourquoi y-a-t-il de multiples prières eucharistiques ?

 29) Pourquoi y-a-t-il de multiples prières eucharistiques ?

avecmarielesenfantsprient

Après le Sanctus, nous entrons dans le « cœur » de la Prière Eucharistique (ou « PE »). Mais, vous l’avez remarqué, il existe plusieurs « PE », parmi lesquelles il revient au célébrant de choisir.

 

Le concile Vatican II, a en effet opéré un profond retour aux sources, avant celui-ci il n’y avait qu’une seule prière eucharistique, le Canon Romain. Depuis le Concile, l’Église donne le choix entre quatre « PE » principales (auxquelles ont été ajoutées ultérieurement six autres: deux pour la réconciliation, trois pour les enfants et une pour les grandes assemblées).

 

De quel retour aux sources s’agit-il ? Au fil des premiers siècles, la liturgique eucharistique s’est développée et enrichie. Les plus anciennes « PE » sont sans doute de tradition orientale (Syrienne, égyptienne) : les « anaphores », ou offrande, qui ont inspirées la 4ième « PE ». La tradition occidentale fut quant à elle est dominée par la liturgie de Rome : la prière dite de « Tradition apostolique » attribuée à Saint Hyppolyte (vers 215) dont est issu notre seconde « PE » et surtout celle attribuée à Saint Ambroise (vers 380) qui donnera le cœur du Canon Romain et de la 1ère « PE ».

Mais le Concile a également innové, en effet la 3ième « PE » est entièrement nouvelle, même si elle s’inspirerait d’éléments empruntés aux liturgiques de la Gaule et de l’Espagne antiques …