19) La préparation des dons, la table du banquet est préparée

 19) La préparation des dons, la table du banquet est préparée.

L’eucharistie est un banquet comme le rappelle l’expression : « heureux les invités au banquet des noces de l’Agneau ». La table du banquet doit donc être préparée avec soin, c’est ce qu’on appelle la « préparation des dons » (plutôt que l’ « offertoire », car le vrai temps de l’« offrande », celle du Christ lui-même, est la prière eucharistique proprement dite).

Ainsi, les dons, pain et vin, qui deviendront le Corps et le Sang du Christ sont apportés à l’autel et celui-ci est préparé. L’autel, centre de toute la liturgie eucharistique, est un lieu de grande importance : point « haut », jonction entre l’homme et Dieu, lieux du sacrifice où les offrandes deviennent sacrées et symbole dans la nouvelle alliance du Christ lui-même, qui quand il s’offre pour nous est « à la fois le prêtre, l’autel et la victime» (1)

Le rituel prévoit que les dons, « dons de la terre et du travail des hommes », soient apportés en procession par les fidèles eux-mêmes (même si ce n’est pas toujours le cas pour des raisons pratiques). Symboliquement, c’est chacun de nous qui, au travers des dons apportés, s’offre lui-même, offre sa vie, comme offrande vivante au Seigneur qui vient.

 

(1) Cinquième préface pascale