15: A quoi sert l’homélie ?

 15) A quoi sert l’homélie ?

Du grec homilia : « assemblée », « société », « entretien ». L’homélie est originairement une conversation familière. Dans le cadre de la messe elle doit être considérée comme un acte liturgique à part entière, c’est ainsi qu’elle s’impose les dimanches et jours de fête et qu’elle est vivement recommandée aux autres messes. Il revient aux seuls prêtres ou diacres de prononcer l’homélie.

Le Pape Benoit XVI, dans un document traitant de l’eucharistie (1), écrit: « [l’Homélie] fait partie de l'action liturgique. Elle a pour fonction de favoriser une compréhension plus large et plus efficace de la Parole de Dieu dans la vie des fidèles ».

Située aussitôt après la lecture de l’évangile, elle permet d’actualiser les textes des lectures du jour et d’introduire à la célébration proprement eucharistique. Il est recommandé qu’un temps de silence soit ménagé juste après l’homélie, c’est une occasion pour chacun de nous d’intérioriser ce que nous avons entendu (lectures, évangile, homélie) et d’accueillir ce le Seigneur veut nous dire.

(1) Exhortation apostolique post-synodale Sacramentum Caritatis (2007)