13) Pourquoi lisons-nous des textes de l’Ancien Testament à la messe ?

 13) Pourquoi lisons-nous des textes de l’Ancien Testament à la messe ?

Le missel romain nous dit : « dans les lectures, la table de la parole de Dieu est dressée pour les fidèles, et les trésors bibliques leurs sont ouverts ».

L’un des trésors qu’il nous est possible de contempler dans la Parole de Dieu est celui de l’unité profonde de l’histoire du salut. D’Abraham à aujourd’hui et jusqu’à la fin des temps, Dieu nous poursuit assidûment au travers de l’histoire. Il est le Dieu fidèle dont les intentions ne changent pas. Cette continuité se manifeste au travers de l’unité profonde entre l’Ancien Testament (première lecture et psaume) et le Nouveau Testament (deuxième lecture et surtout Evangile).

Tendre l’oreille à cette unité nous fait mieux percevoir les intentions de Dieu.

De même que le Christ-Jésus est l’accomplissement absolu de l’ancienne Alliance, la proclamation de l‘Evangile est le sommet de la liturgie de la Parole. C’est pour cette raison qu’elle fait l’objet de signes de vénération particuliers : acclamation, encens…. De même que l’histoire du peuple d’Israël fut une longue préparation à la venue du Seigneur, la lecture de l’ancien Testament nous prépare à l’entendre s’adresser à nous.