41: Esther

Dans la région de Babylone, nombreux furent les Juifs qui restèrent, surtout de ceux qui étaient nés sur la terre de la captivité. Ils finirent par s'implanter à un tel point que, lui-même, le roi Artaxerxès  l'Ecriture l'appelle Assuérus), prit pour épouse une Juive, Esther, de la tribu de Benjamin. L'oncle Esther, Mardochée, fut aussi comblé d'honneur pour avoir découvert un complot ourdi contre le roi.

Ester est demeurée illustre par le dévouement qu'elle montra pour délivrer ses coreligionnaires d'un effroyable massacre. Aman, ministre d'Assuérus, était parvenu, dans sa haine et sa jalousie contre Mardochée, à persuader au roi de faire périr tous les juifs, qu'il avait représentés comme de dangereux ennemis.

Pour détromper le roi, Esther, malgré la défense portée, sous peine de mort, contre quiconque, de pénétrer sans y être appelé auprès du redoutable monarque, se rendit dans la salle où Assuérus était assis sur son trône. Là, elle tomba toute pâmée d'émotion devant le roi. Mais celui-ci, reconnaissant son épouse, s'empressa pour la relever. Esther l'invita à un grand festin, et c'est au cours de ce repas qu'elle dévoila à Assuérus la perfidie d'Aman: elle obtint la vie pour son peuple, et la mort expia la cruauté de l'indigne ministre.

Les Juifs se répandirent graduellement de tous côtés dans le monde asiatique, vivant en colonies séparées, ne se mélangeant presque jamais d'une manière complète avec les nations étranglèrent; ils emportaient ainsi, un peu de tous les côtés, les idées religieuses dont leur race était la dépositaire, spécialement l'espérance du Messie à venir.