25: Fin de la vie de Moïse, le serpent d'Airain

  

Le séjour total des Hébreux au désert dura quarante ans. Bien des fois il fallut châtier des rebelles qui se soulevaient contre l'autorité de Moïse ou qui parlaient encore de retourner en Egypte.

Pour punir le peuple de son peu de foi, le Seigneur permit que le camp fût envahi par des serpents, dont les morsures très dangereuses firent périr un grand nombre de personnes. Les Hébreux comprirent que c'était là un fléau providentiel, et  ils supplièrent Moïse de les délivrer de ce mal. Sur l'ordre de Dieu, Moïse dressa alors au milieu du camp un serpent d'airain : quiconque le regardait était guéri des morsures des reptiles.

Ce serpent d'airain était une figure du Christ, qui devait plus tard être élevé de terre au milieu de son peuple, pour le salut des hommes.

Au cours de leur migration dans le désert , les Israélites eurent à lutter contre diverses peuplades qui les considéraient comme des ennemis.

Un très grand nombre des Hébreux sortis de la terre de Gressen périrent dans le désert; et ce fut, à vrai dire, un peuple renouvelé, celui qui pénétra dans la terre promise.

Moïse lui-même n'eut pas la consolation d'entrer dans le pays où dormaient Abraham et ses fils; il le contempla seulement de loin, du haut des monts de Moab, en face de Jéricho, au moment où il rendit le dernier soupir.

Ses dernières paroles furent une recommandation suprême faite à Israël, d'observer fidèlement la loi du Seigneur. Cet homme incomparable mourut en l'an 1453 avant la naissance du Messie.