16: Jacob et sa famille en Egypte

 

Il ne suffit pas au coeur magnanime de Joseph d'avoir agi de la sorte.

Revoir Jacob, le rendre heureux avec tous les siens, tel fut le voeu d'un fils admirable. En congédiant ses frères, il leur donnait mission de persuader à leur père de quitter pour lors la terre cananéenne et de venir s'établir près des bouches du Nil, dans la terre fertile de Gressen, où les troupeaux de Jacob et de ses fils trouveraient d'abondants pâturages.

Le Pharaon, ayant eu connaissance de ce qui s'était passé, voulut joindre ses désirs à ceux de son ministre, et il ordonna qu'une caravane somptueuse reconduisit vers la terre de Chanaan les enfants de Jacob. Des chars, des chameaux, toute une escorte, étaient envoyés par le Pharaon pour ramener ensuite Jacob et pour l'aider à transporter en Egypte tout ce qui lui appartenait.

Jacob, plein d'admiration pour les dessins de Dieu, se décida à se rendre aux prières de son fils: les soixante-dix personnes qui composaient sa maison l'accompagnèrent; il fit conduire aussi ses troupeaux dans la terre de Gessen.

C'est là que le patriarche mourut. Tous ses fils étaient près de lui, en ce moment suprême, et aussi les deux fils de Joseph, Manassé et Ephraïm, nés en Egypte avant la venue de Jacob.

Avant d'expirer, Jacob, en une prophétie dont Dieu inspirait les paroles, annonça à ses enfants ce que seraient leur postérité: c'était la famille de Juda qui était choisie pour continuer la lignée d'où sortirait le Messie, que Jacob désignait par ces belles expressions: " le Pacifique, celui auquel les nations obéiront. "

Les enfants de Jacob portèrent ses restes mortels, selon sa volonté, dans la terre où reposaient déjà Abraham, Issac et Rébecca.

La famille hébraïque continua d'habiter l'Egypte pendant plus de quatre cents ans.

Elle y devint un vrai peuple. Avant de mourir, l'illustre Joseph avait prédit à ses enfants que le Seigneur ramènerait la race d'Abraham au pays choisi providentiellement pour y réaliser les dessins de Dieu et il leur demandait qu'on y transportât ses ossements, lorsque serait venu le moment où le Seigneur ferait retourner son peuple dans la région de Chanaan.