1 : Dieu Créateur

www.transmettre.fr

Lorsque le chrétien récite le symbole de sa foi, il commence ainsi: "Je crois en Dieu, le Père tout puissant, Créateur du ciel et de la terre"

C'est l'affirmation de la puissance de Dieu, sans qui nulle chose n'aurait pu exister, sans qui nul être n'aurait pu recevoir la vie. De même qu'une maison ne se ferait pas toute seule, ainsi le monde ne saurait exister sans un être qui l'ait organisé et qui l'ait créé, parce que nulle chose de ce monde n'a en soi assez d'intelligence ni assez de puissance pour s'être produite toute seule.

Dieu est le principe de tout ce qui existe; c'est ce que nous disons quand nous l'appelons " Créateur". C'est lui l'auteur de la lumière qui nous éclaire, de la terre qui nous nourrit et qui nous porte, de l'eau des mers et des fleuves, des plantes et des arbres, du soleil et des astres qui luisent au firmament, des oiseaux et des poissons, des animaux que l'homme a domptés ou dont il se sert pour ses travaux ou ses vêtements.

L'oeuvre sublime de la Création, Moïse, au début du livre de la bible, le retrace et le distribue en six jours qui résument l'activité du Dieu Créateur, et qui représentent les six jours de la semaine pendants lesquels l'homme exerce aussi son activité en travaillant afin de mériter le repos du septième jour, ou il adorera le Seigneur en le louant de sa bonté.

Ce ne sont pas seulement des êtres sans intelligence que Dieu a crées; il a voulu communiquer quelque chose de sa nature immatérielle à des êtres doués de raison et de liberté. Les uns, parmi ces êtres, n'ont point de corps; ce sont de purs esprits, les anges. Dieu les fit  tous justes et saints; mais il en est, vous le savez, qui se sont révoltés contre leur Créateurs; satan est le chef de ces rebelles, dont l'existence malheureuse est maintenant occupée par les supplices de l'enfer, et qui, près des hommes, jouent le triste rôle de tentateurs, pour entraîner loin de Dieu les âmes qui lui sont fidèles.

Dieu communiqua aussi l'intelligence aux hommes, qui sont semblables en quelque manière aux animaux par leur corps, mais qui sont frères des Anges par leur âme immortelle.