Pourquoi prier pour les vocations ?

 00430616.jpg

Prier pour les vocations, c'est prier pour le service du Seigneur.

En effet à la suite du Christ nous sommes tous appelés à devenir serviteurs.

Mais que signifie servir ?

Servir est une vocation tout à fait naturelle car l'être humain est naturellement serviteur: il n'est pas maître de sa propre vie, et il a besoin à son tour de nombreux services d'autrui.

Servir est une manifestation de liberté par rapport à l'envahissement de son propre moi et une responsabilisation vis à vis des autres.

"Servir est possible à tous, à travers des gestes apparemment petits, mais grands en réalité s'ils sont  animés par un amour sincère .." (Jean Paul II)

Pour tous les chrétiens, Jésus est vraiment le parfait modèle du "Serviteur" dont parle l'Ecriture. 

Il est celui qui s'est dépouillé radicalement de lui même pour assumer la "condition de serviteur" et de se consacrer totalement aux affaires du Père , comme Fils bien aimé en qui le Père a mis toute sa joie.

" Jésus n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude " ( Mt 20, 28 )

Prier pour les vocations, c'est donc prier pour tous les baptisés vivants au coeur du monde à qui Jésus a dit: "Vous êtes le sel de la Terre, la Lumière du monde."

Tous appelés au service, nous sommes invités à faire monter vers Dieu notre prière pour les vocations. Cette prière transforme ceux qui prient et les aide à s'ajuster davantage au désir de Dieu afin que chacun, dans les choix de vie qu'il a à faire, puisse trouver son chemin et redire chaque jour son "OUI".

Cette prière est aussi une offrande pour tous nos frères chrétiens: "Prête l'oreille de ton coeur Il t'appelle! ", afin qu'ils soient attentifs à la mission personnelle que le Christ leur a confiés. Cette prière est enfin une demande d'intercession auprès de Dieu afin qu'Il envoie de nombreux ouvriers pour Sa moisson.

Jean Paul II nous a dit: " Oui ! la vocation au service exclusif du Christ dans son église est un don inestimable de la bonté divine, un don à implorer avec insistance et dans une humilité pleine de confiance. A ce don, le chrétien doit s'ouvrir davantage en veillant à ne pas laisser passer " le temps de la visite" (Luc 19, 44 )

La vie religieuse ou monastique, les ministères de prêtre, de diacres, le mariage chrétien, comme toutes les formes de célibat consacré sont autant de vocations complémentaires et nécessaires à l'Eglise.

Ecoutons encore Jean Paul II : Je souhaite de tout coeur que l'on intensifie toujours davantage la prière pour les vocations, une prière qui soit adoration du Mystère de Dieu et action de Grâce pour "les grandes choses" qu'il a accompli et ne cesse de réaliser malgré la faiblesse des hommes, une prière contemplative, remplie d'émerveillement et de gratitude pour le don des vocations"

Apprenons dès à présent à nos enfants comment goûter, partager et apprécier cette prière d'espérance simple, joyeuse, généreuse et confiante qu'est le chapelet pour les vocations. 

Sachons leur donner cette habitude de coeur pour les années à venir, car "Le Royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent"