Le Prêtre, enfant de Marie

Le Prêtre : un enfant de Marie

de Réflexions de Benoit XVI :

"Tournons donc notre regard vers la Vierge, Etoile de l'Espérance, qui illumine notre chemin terrestre en suivant l'exemple des saints et des saintes qui ont recours à Elle en toutes circonstances. Vous savez que nous célébrons l'Année sacredotale, en souvenir du saint curé d'Ars et je voudrais puiser dans les pensées et les témoignages de ce saint curé de campagne certaines réflexions, qui peuvent nous aider tous, en particulier nous, les prêtres, à raviver l'amour et la vénération pour la très sainte Vierge.

Les biographes attestent que Saint Jean Marie Vianney parlait de la Vierge avec dévotion et dans lemême temps de façon familière et spontanée. " La Saint Vierge, avait -il l'habitude de répéter, est sans tâche, ornée de toutes les vertus qui la rendent si belle et aimée de la Trés Sainte Trinité et encore: "Le coeur de cette bonne Mère n'est qu'amour et miséricorde, elle ne désire rien d'autre que de nous voir heureux. Il suffit de s'adresser à Elle pour être exaucé."

Cette expression laisse transparaître le zèle du prêtre qui, mû par un désir apostolique, se réjouit de parler de Marie aux fidèles et ne se lasse jamais de le faire. Il savait présenter même un mystère complexe comme celui de l'Assomption d'aujourd'hui, à travers des images concrétes, par exemple ainsi: "L'homme était créé pour le ciel. Le démon a brisé l'échelle qui y conduisait. Notre Seigneur, par sa passion, nous en a donné une autre...la Trés Sainte Vierge est en haut de l'échelle et la tiens à deux mains. "

Le Saint Curé d'Ars était attiré surtout par la beauté de Marie qui coïncide avec sa nature Immaculée, l'unique créature conçue sans l'ombre d'un péché. "La Sainte Vierge, affirmait-il, est cette belle créature qui n'a jamais déçu le bon Dieu"

En tant que pasteur bon et fidéle, il a donné avant tout l'exemple, notamment dans cet amour filial pour la Mère de Jésus, par laquelle il se sentait attiré vers le ciel. "Si je n'allais pas au ciel, s'exclamait-il, comme je serais affligé! Je ne verrais jamais la Sainte Vierge, cette créature si belle!"

Il consacra en outtre plusieurs fois sa paroisse à la Vierge en recommandant spécialement aux mères d'en faire autant chaque matin avec leurs enfants.

Chers frères et soeurs, faisons nôtres les sentiments du saint curé d'Ars. Et avec la même foi, tournons-nous vers Marie élevée au ciel, lui confiant de façon particulière les prêtres du monde entier.

Chers fréres et soeurs, prions afin que Marie rende tous les prêtres, face à tous les problèmes du monde d'aujourd'hui conformes à l'image de son Fils Jésus, dispensateurs du trésor inestimable de son amour de bon pasteur. Marie, Mère des prêtres, prie pour nous. !