La Paix et le Pardon

 "Nous pouvons et devons être miséricordieux parce que nous avons bénéficié de la miséricorde d'un Dieu qui est Amour miséricordieux "( Jn 4)..

Les disciples du Christ, baptisés dans sa mort et sa résurrection, doivent toujours être des hommes et des femmes de pardon.

Pourquoi la nécessité du Pardon? Mais que signifie concrétement pardonner ? Et pourquoi pardonner ?

Le pardon réside dans le coeur de chacun avant d'être un fait social.

Le pardon est un choix avant tout personnel, une option du coeur qui va contre l'instinct spontané de rendre le mal pour le mal. Cette option trouve son élément de comparaison dans l'amour de Dieu, qui nous accueille malgré nos péchés, et son modèle suprême est le pardon du Christ qui a prié ainsi sur la croix: "Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu'ils font" ( Lc 23)

...Pourquoi ne pas agir envers les autres comme chacun voudrait que l'on agisse envers lui-même?

Tout être humain nourrit en lui-même l'espérance de pouvoir recommencer une période de sa vie, et de ne pas demeurer à jamais prisonnier de ses erreurs et de ses fautes. Il rêve de pouvoir à nouveau lever les yeux vers l'avenir, pour découvrir qu'il a encore la possibilité de faire confiance et de s'engager.

La capacité de pardonner est à la base de tout projet d'une société à venir plus juste et plus solidaire.

Le refus du pardon, au contraire, surtout s'il entretient la poursuite de conflits, a des répercussions incalculables pour le développement des peuples

Les ressources sont consacrées à soutenir la courses aux armements ...

De quelles souffrances l'humanité n'est elle pas affligée parce qu'elle ne sait pas se réconcillier, quels retards ne subit-elle pas parcequ'elle ne sait pas pardonner!

La paix est la condition du développement, mais une paix véritable n'est possible qu'à travers le pardon.

Le pardon comporte toujours à court terme, une perte apparente, tandis qu'à long terme, il assure un gain réel.

La violence est exactement le contraire : elle opte pour un gain à brève échéance, mais se prépare pour l'avenir lointain une perte réelle et permanente.

Le pardon pourrait sembler une faiblesse; en réalité, aussi bien pour l'accorder que pour le receveur, il faut une grande force spirirituelle et un courage morale à toute épreuve

Loin de diminuer la personne, le pardon l'amène à une humanité plus profonde et plus riche, il la rend capable de refléter en elle un rayon de la splendeur du Créateur.

Agnés Renault Feu et Lumière n° 204