Le pape prie pour la paix et les enfants durant la messe de minuit

Le pape prie pour la paix et les enfants durant la messe de minuit

Benoît XVI a prié durant la messe de Noël au Vatican "pour que la paix advienne à Bethléem", la cité palestinienne où la tradition chrétienne situe la naissance de Jésus et que le pape pourrait visiter en mai 2009

Le pape a fait mercredi 24 décembre une brève apparition à une fenêtre de ses appartements du palais apostolique pour allumer une bougie, symbole de paix, et saluer les fidèles (photo Medichini/AP). 

Devant des milliers de fidèles rassemblés jeudi 25 décembre dans la basilique Saint-Pierre, le pape a appelé à prier "pour que la paix advienne à Bethléem, "pour que cessent la haine et la violence" dans le pays "où Jésus a vécu et qu'il a profondément aimé".

"Nous prions pour que s'éveille la compréhension réciproque, que se réalise une ouverture des coeurs qui ouvre les frontières", a ajouté le pape lors de la quatrième messe de Noëlde son pontificat.

En écho, le patriarche latin de Jérusalem a également adressé un message de paix mercredi dans son homélie prononcée à l'occasion de la messe de minuit à Bethléem.

"Ni l'agresseur ni l'agressé ne jouissent de la paix"

"La paix est un droit pour tous les hommes : c'est également la solution à tous les conflits et à tous les différends. La guerre ne produit pas la paix, et la sécurité", a dit Mgr Fouad Twal dans l'Eglise franciscaine Sainte-Catherine qui jouxte la grotte, où Jésus est né selon la tradition chrétienne. "Ni l'agresseur ni l'agressé ne jouissent de la paix. La paix est un don de Dieu, et Dieu seul donne cette paix là (...) La paix soit sur tous les chercheurs de paix", a-t-il ajouté.

Le Vatican n'a toujours pas confirmé officiellement le voyage de Benoît XVI en "Terre sainte" (Jordanie, Israël, territoires palestiniens) annoncé par des sources israéliennes et palestiniennes pour le mois de mai prochain.

"Nous avons la joie de vous annoncer que sa Sainteté le pape Benoît XVI a le projet de venir en pèlerinage en Terre Sainte au mois de mai", a ainsi annoncé mardi 23 décembre le patriarche latin de Jérusalem, Fouad Twal, dans son message de Noël.

Plusieurs obstacles à la venue du pape en Israël

Auparavant, la présidence israélienne avait fait état le 11 décembre de préparatifs en cours. Des sources officieuses ont avancé que le pape se rendrait à Amman, Jérusalem, Nazareth et Bethléem.

Mais plusieurs obstacles sont à surmonter pour permettre au pape de se rendre l’an prochain à Jérusalem.

Dans son homélie de la messe de minuit, la plus importante du calendrier liturgique catholique avec celle de Pâques, le chef de l'Eglise catholique a évoqué les enfants et particulièrement ceux victimes d'abandon ou de violences : enfants "auxquels l'amour de leurs parents est refusé", enfants des rues, enfants soldats, enfants victimes de la pornographie ou "d'autres formes d'abominables abus".

La commémoration de la naissance de Jésus, "l'enfant de Bethléem, est un nouvel appel qui nous est adressé pour faire tout ce qui est possible afin que soit mis un terme aux épreuves de ces enfants, de faire tout ce qui est possible afin que la lumière de Bethléem touche le coeur des hommes", a-t-il dit.

Une bougie, symbole de paix

Au premier rang de l'assistance avaient pris place les membres du corps diplomatique auprès du Saint-Siège et, pour la première fois, le président du Sénat italien, Renato Schifani.

Le pape avait fait en fin d'après-midi une brève apparition à une fenêtre de ses appartements du palais apostolique pour allumer une bougie, symbole de paix, et saluer les fidèles venus assister à l'inauguration d'une crèche géante aménagée comme chaque année sur la place Saint-Pierre.

Jeudi, à midi, il doit délivrer son message de Noël retransmis par les télévisions du monde entier et donner sa bénédiction urbi et orbi (à la ville et au monde) en 64 langues.

Avec AFP
http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2360300&rubId=1098